Commune de

Ferrières, sa situation géographique

Ferrières (commune de Fontrieu) est située dans le département du Tarn (région Occitanie) à deux heures de Toulouse, une heure d’Albi et 25 minutes de Castres. Nid de verdure chargé d’histoire, cette commune appartient au canton de Vabre ainsi qu’à l’arrondissement de Castres. D’une altitude moyenne de 500 m et d’une superficie de 1200 ha, Ferrières est une commune rurale de 150 habitants. L’activité est essentiellement agricole (élevages ovins et bovins) et forestière.

Depuis le 1er janvier 2016, les communes de Ferrières, Castelnau de Brassac et Le Margnès se sont regroupées pour former la commune de Fontrieu.

Ferrières, ses hameaux et le ruisseau « Ferralgues »

Ferrières et ses hameaux sont disséminés sur les deux rives du ruisseau «Ferralgues» affluent de la rivière Agout. Les hameaux se situent en amont et s’accrochent à mi-hauteur des versants sur des avancées qui dominent la vallée. Chaque hameau a son point d’eau. Comme exemple, à la Vayssière, nous pouvons voir la « tine » (Fontaine monumentale en photo). Les étangs servaient à irriguer les près. Les agriculteurs vivaient en autarcie en élevant quelques bêtes.

Le château de Ferrières et les vieilles maisons

Le château de Ferrières et les vieilles maisons composent la localité qui s’avère être un lieu historique des plus curieux. Et c’est dans cet endroit calme et riche d’un passé prestigieux que les Ferriérols vous accueilleront. Le Château de Ferrières, aujourd’hui propriété privée a connu son apogée dans la deuxième moitié du XVIe siècle avec Guillaume de Guilhot seigneur protestant trois fois gouverneur de Castres. Demeure seigneuriale richement décorée dans un style Renaissance, achetée par les états du Languedoc elle devient prison d’État sous Louis XIV, caserne de dragons après la Révocation de l’Édit de Nantes et enfin vendue comme bien national à la Révolution. Sur six tours existantes, (forme hexagonale avec cour rectangulaire et jardin suspendu) il n’en demeure que trois, rasées à hauteur de toiture après la Révolution, les autres ayant servi de « carrière» pour construire les maisons des hameaux alentours.

Les maisons des fabricants du hameau de la Ramade

La tradition textile qui prit corps à la fin du Moyen Age et s’intensifia aux XVIIe et XVIIIe siècles fit prospérer des familles de fabricants protestants qui édifièrent ces maisons massives au XIXe siècle (maisons à 2 ou 3 étages avec 4 pentes de toit). Le rez de chaussée abritait des métiers à tisser, le logis était aux étages ; les gens du village possédaient souvent chez eux des métiers et travaillaient pour ces familles qui s’enrichirent dans le négoce des tissus. Les fabricants investirent alors le foncier et acquirent les grandes fermes de toute la montagne.

Communauté de communes

Les Hautes Terres d'Oc

Le territoire des Hautes Terres d’Oc englobe 3 communautés de communes :  Monts de Lacaune Montagne du Haut-Languedoc, Sidobre Vals et Plateaux Thoré Montagne Noire, soit 45 communes, 1 422 km² et 26 371 habitants. 
C’est une région montagneuse et granitique, riche en lacs et ce que l’on appelle les « curiosités » naturelles.
Les principaux sites remarquables sont Brassac les curiosités granitiques, Lacaune-les-Bains et Burlats.

Parc naturel régional du Haut Languedoc

Le Parc naturel régional du Haut-Languedoc est l’un des 48 Parcs naturels régionaux de France. C’est un territoire rural habité, reconnu au niveau national pour son exceptionnelle valeur patrimoniale et paysagère.
Un Parc naturel régional a pour vocation de protéger le patrimoine naturel, culturel et humain à travers une politique innovante d’aménagement et de développement économique, social et culturel, respectueuse de l’environnement.

Les musées autour de Ferrières

 

N’hésitez pas à le demander lors d’une visite dans un des sites ou dans un bureau d’information touristique.